Connect with us

video

CAN 2021 : Les Aigles s’imposent 1-0 face au Nigeria !

Published

on

FJ0KAyDWQAI0hAM

La Tunisie valide son ticket pour les quarts !  Grâce à un but de Youssef Msakni, les Aigles de Carthage éliminent les Nigérians  qui, avaient terminé premiers de leur groupe.

Deuxième 8e de finale de cette CAN 2021, le Nigéria affrontait la Tunisie. Sur la dynamique du moment, cette rencontre semblait déséquilibrée. D’un côté, les Super Eagles, impressionnants lors de la phase de groupes avec un joli 9/9. De l’autre, les Aigles de Carthage, décimés par le Covid, s’étaient qualifiés en tant que meilleur troisième après deux défaites face au Mali et face à la Gambie. Le Nigéria était donc le grand favori dans cette rencontre, mais ce match a une nouvelle fois prouvé qu’une nouvelle compétition débutait à partir des 8es et que les certitudes d’hier ne sont pas celles d’aujourd’hui.

Malgré leur impressionnante armada offensive, les hommes d’Augustine Eguavoen n’ont jamais semblé aussi impuissants que ce dimanche soir. Face à une équipe tunisienne ultra disciplinée tactiquement et solide défensivement, les Nigérians n’ont pas été en mesure de trouver la faille. Moses Simon, en jambes depuis le début de la compétition, traversait le début de rencontre sans se montrer. Seul Chukwueze arrivait par moments à faire quelques différences sans pour autant en profiter. De son côté, la Tunisie grâce notamment à Aissa Laidouni et Youssef Msakni, jouait les contres intelligemment.

Youssef Msakni, encore lui

En seconde période, la Tunisie accélérait dans les premières minutes et finissait par surprendre le Nigéria. Et qui d’autre que Youssef Msakni, capitaine du jour, pour donner l’avantage aux siens. L’attaquant de 31 ans, qui participe à sa 7eme CAN (26 matchs joués), envoyait une frappe en dehors de la surface qui était contré et qui surprenait Okoye (1-0, 47e). Le scénario parfait pour une équipe tunisienne qui partait avec pas mal de doutes dans ce match et avec très peu de marges de manœuvre (seulement six joueurs sur le banc).

Impuissante, les coéquipiers d’Iheanacho essayaient d’enflammer le match, mais ils étaient à chaque fois arrêtés par la défense tunisienne. Le sélectionneur Augustine Eguavoen décidait alors de lancer Alex Iwobi pour tenter de renverser la rencontre. Mais l’ancien d’Arsenal était exclu quelques minutes après son entrée pour une vilaine semelle involontaire sur Msakni (64e). Étrangement, en infériorité numérique, le Nigéria se montrait nettement plus dangereux (68e) mais laissait aussi beaucoup d’espaces aux attaquants tunisiens. Mais malgré quelques occasions, le score ne bougera plus.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Trending